Les projets

Des ateliers citoyens, avec un budget dédié, permettront aux habitants de faire émerger des projets concrets adaptés à leur réalité.

Des ateliers citoyens, avec un budget dédié, permettront aux habitants de faire émerger et de coconstruire des projets concrets adaptés à leur réalité.
Ces ateliers seront un lieu d’expression et d’écoute visant à dégager des idées d’amélioration de la vie locale, un lieu de débat et de coconstruction avec citoyens, agents, élus.
A chaque atelier, nous nous engagerons à réaliser au moins une action, dans le délai convenu.

Nous créerons une brigade de la propreté pour lutter activement contre les dépôts sauvages.

En 2017, nous nous étions engagés contre la vente de la ferme Chaffard prévue pour y faire des logements. Vous étiez nombreux à vous opposer à ce projet. En novembre 2019, le Tribunal administratif a annulé la vente au motif que le prix de vente était inférieur à la valeur réelle du tènement Chaffard. A ce jour, la subvention de 2,2 millions prévue par la CAPI pour la réhabilitation du bâtiment B de la ferme est suspendue, suite à une demande de la mairie. Le projet est donc intégralement à reprendre. Compte tenu des enjeux tant financiers que patrimoniaux de ce projet, nous voulons qu’il soit construit avec les habitants. Nous mobiliserons notre énergie pour trouver un avenir à ce lieu, préserver le patrimoine de la commune et retrouver des subventions.

Pour chaque naissance, nous planterons un arbre. Objectif + 2500 arbres à la fin du mandat.

Grâce à l’opération « Une naissance, un arbre » qui aura lieu au printemps et à l’automne dans l’un des espaces verts de la commune, chaque bébé lilôt deviendra le parrain d’un arbre, symbole de vie et de croissance.🌳
Dans un monde où les enfants sont de moins en moins connectés à la nature, ceux-ci et leur famille seront ainsi sensibilisés aux bénéfices de préserver les arbres, autour d’un évènement festif.
L’arbre est un filtre pour l’air, un piège à carbone, un refuge pour les insectes🦋🕷️, les oiseaux et la petite faune🕊️. Il est source de fraicheur, facilite la pénétration de l’eau dans les sols et apporte quiétude et douceur dans la ville (des études montrent que plus il y a d’arbres plus la criminalité baisse !)
Un inventaire des arbres et de leur état de santé est nécessaire sur la commune. Beaucoup sont issus des plantations de la ville nouvelle et en fonction des essences ils arrivent à leur fin de vie. Un renouvellement est nécessaire.
Notre objectif : un bilan positif de + 2500 arbres à la fin du mandat. La priorité sera donnée aux essences locales, pour un budget d’environ 30 000 euros par an.

Par référendum, nous déciderons des rythmes scolaires pour la rentrée 2021.

Les rythmes scolaires actuels ne sont pas idéaux en terme d’horaires et de fatigue pour nos enfants, en particulier les maternelles. Aussi, nous organiserons avant fin 2020 un référendum local afin de décider ensemble de l’option à prendre pour la rentrée suivante.
Nous avons rencontré de nombreux acteurs : parents d’élèves, enseignants, assistantes maternelles, ATSEM, agents… Nous sommes conscients qu’aucune solution (4 jours ou 4,5 jours) n’est parfaite, et que la concertation de 2018 n’a pas permis d’aboutir à un consensus.
Nous voulons vous donner la possibilité à VOUS, premiers concernés, qui partagez le quotidien des enfants, de décider de ce qui est le plus adapté à nos écoliers.

Nous créerons une brigade de la propreté pour lutter activement contre les dépôts sauvages.

Nous créerons une brigade de la propreté, pour améliorer l’état de la ville et lutter contre les dépôts sauvages. L’objectif : un pôle propreté avec des agents référents aux services techniques, à la police municipale, et en matière juridique.
Les actions propreté doivent être à la fois préventives et répressives, avec une notion de quotidien et d’opérationnel pour intervenir sur des points de dépôts détectés par les citoyens, techniciens, policiers, élus… Nous irons au bout des dépôts de plainte et des procédures concernant les dépôts sauvages. La communication sera aussi très importante.

Pour chaque naissance, nous planterons un arbre. Objectif + 2500 arbres à la fin du mandat.

Grâce à l’opération « Une naissance, un arbre » qui aura lieu au printemps et à l’automne dans l’un des espaces verts de la commune, chaque bébé lilôt deviendra le parrain d’un arbre, symbole de vie et de croissance.🌳
Dans un monde où les enfants sont de moins en moins connectés à la nature, ceux-ci et leur famille seront ainsi sensibilisés aux bénéfices de préserver les arbres, autour d’un évènement festif.
L’arbre est un filtre pour l’air, un piège à carbone, un refuge pour les insectes🦋🕷️, les oiseaux et la petite faune🕊️. Il est source de fraicheur, facilite la pénétration de l’eau dans les sols et apporte quiétude et douceur dans la ville (des études montrent que plus il y a d’arbres plus la criminalité baisse !)
Un inventaire des arbres et de leur état de santé est nécessaire sur la commune. Beaucoup sont issus des plantations de la ville nouvelle et en fonction des essences ils arrivent à leur fin de vie. Un renouvellement est nécessaire.
Notre objectif : un bilan positif de + 2500 arbres à la fin du mandat. La priorité sera donnée aux essences locales, pour un budget d’environ 30 000 euros par an.

Nous nous engageons à diminuer par 3 les constructions, pour revenir aux engagements pris par la commune à la CAPI.

Ce mandat a amené à construire trop vite, avec des soucis de voiries, d’accueil dans les écoles, d’infrastructures. L’urbanisme doit être réfléchi, avec un rythme répondant aux attentes des nouveaux arrivants habitants, en tenant compte des déplacements, avec un cadre de vie agréable, un accueil répondant à leurs attentes.

Nous voulons diviser par 3 le rythme des constructions de logements. L’urbanisation s’est emballée ces dernières années. Le bilan 2016-2019, en permis de construire délivrés par la mairie, est en moyenne par an 2 fois supérieure à la période 2010-2015.
Un urbanisme maîtrisé, ralenti, c’est une des attentes majeures que les Lilôts nous expriment. Nous voulons respecter l’objectif du Programme Local de l’Habitat de 110 nouveaux logements par an, AU MAXIMUM, pour éviter l’inadéquation entre augmentation de la population et équipements associés.

Nous créerons une pépinière d’activités destinée aux entrepreneurs, aux services et projets innovants.

Notre constat : la ville axe son développement sur la création de surfaces commerciales. Or, certaines sont vides, d’autres peu attractives. L’absence de locaux pour les activités hors commerce est un problème majeur et récurrent.
Notre objectif : aider les créateurs d’entreprises, les personnes souhaitant se reconvertir, les nouveaux arrivants, à concrétiser leur projet en créant leur activité à L’Isle d’Abeau.
Notre proposition : Créer une pépinière d’activités destinées aux entrepreneurs,aux services et projets innovants.
Ainsi, les Lilôts disposeront d’un lieu pour démarrer leur activité, passer plus sereinement les premières années, un lieu qui permettra l’échange. Il serait ouvert aux TPE et aux activités de services.
Notre projet : Utiliser les locaux inoccupés de Petavit (au cœur de la commune, face à Resto Corner) pour créer un espace de bureaux, de co-working, de minis ateliers… Nous souhaitons permettre aux talents artistiques de venir en faire un lieu « différent », de lui redonner vie !
L’engagement financier serait faible. Nous estimons à 100 000 euros les aménagements pour le juste nécessaire pour travailler. Nous irons chercher des financements CAPI pour que le coût ne soit pas supporté que par la commune.
C’est un projet que nous envisageons à court terme (1 à 2 ans).
Qu’en pensez-vous ?

Nous mettrons en place une mutuelle communale accessible à tous : actifs, étudiants, retraités, travailleurs non-salariés, demandeurs d’emploi.

Afin de favoriser l’accès ou le retour aux soins de santé et gagner en pouvoir d’achat, nous mettrons en place une mutuelle communale. Via un partenariat entre une association spécialisée et le CCAS, tous ceux qui le souhaitent pourront bénéficier d’une complémentaire santé à tarif négocié, avec des contrats adaptés aux besoins de chacun.
Cette mesure, qui ne coûte presque rien à la collectivité (seulement de la communication au moment de la mise en place), s’adresse particulièrement aux retraités, aux jeunes, aux personnes en recherche d’emploi, aux travailleurs indépendants, aux intérimaires, qui ne disposent pas d’une mutuelle employeur.
Un soutien aux démarches pour les personnes à faible revenu, relevant du dispositif Complémentaire Santé Solidarité sera également prévu.
Parce que la solidarité est essentielle au vivre ensemble.

Vous souhaitez nous contacter ?

Vous avez une question ou vous souhaitez nous soumettre une idée ?
Remplissez le formulaire ci-dessous, nous prendrons contact avec vous dès que possible.